Bibliographie sur le matérialisme dialectique

D'abord écrite pour wikipédia, cette bibliographie a été vivement rejetée par les gardiens des bonnes mœurs comme on le constate dans : l'archive 1 de l'article sur le matérialisme dialectique . Je l'ai donc déménagé sur wikirouge. Mais je n'y ai plus accès. Je l'ai enfin emménagé sur « Regard scientifique » en février 2017, soit le jour de mes 41 ans. :)

yin yang symbol

Cette bibliographie sur le matérialisme dialectique est constituée majoritairement à partir de l' Histoire des philosophies matérialistes de Pascal Charbonnat. Ce livre de la collection matériologique des éditions Syllepses, bien que datant de 2007 n'est plus disponible et difficilement trouvable à l'achat sinon en occasion à des prix exorbitants. Cela fait suite à un changement de politique éditoriale des éditions Syllepses qui ont retiré de leur catalogue tous les livres de la collection matériologique. Les directeurs de collection ont créé en 2010 les Éditions Matériologiques. C'est un éditeur électronique indépendant proposant des ouvrages scientifiques et philosophiques dans les cadres naturaliste et matérialiste. Jusqu'à fin 2012, l'Histoire des philosophies matérialistes n'est plus réédité. Mais, en mars 2013, une seconde édition est publiée aux éditions Kimé. Il est aujourd'hui le seul livre à décrire de façon claire et objective le matérialisme dialectique dans son cadre au cours de l'histoire.

D'après un simple constat, il est facile de s'apercevoir qu'il existe très peu de personne à la fois véritablement matérialiste et véritablement dialecticien. Cela est quand bien même le matérialisme dialectique se fait beaucoup parler de lui au XX. Dans la sphère historique du vingtième siècle (Guerre civile européenne de 1914-1945; Guerre froide de 1952-1982 en Occident), cette dialectique a été vue comme une doctrine sur les lois générales de l'existence par les philosophes (cf existentialisme), reprise comme une arme du prolétariat dans la lutte idéologique par les militants, et totalement banalisée et vidée par l'idéologie de l'URSS puis rejetée par la philosophie soviétique. C'est suite à cette dégradation historique de la dialectique et du matérialisme au XX que la dialectique est méprisée et reniée de façon injustifiée et irrationnelle par la majorité des chercheurs occidentaux. Seule une petite poignée de scientifiques met en avant la dialectique dans l'objet de leur étude.

Ainsi, depuis son origine du vivant de Karl Marx à sa fossilisation par les bureaucraties du « socialisme réellement existant », il existe très peu de fidèle au matérialisme marxien c'est à dire ayant véritablement une conception à la fois matérialiste et dialectique. Ces derniers sont répertoriés dans notre bibliographie dans : la fondation, la défense et le renouveau. Ceux-ci ne sont qu'une petite vague vis à vis du tsunami que représente sa dénaturation (listé ci-dessous); et ses détracteurs (non listés ici).

En supplément à la liste, il a été ajouté des citations explicites de l' Histoire des philosophies matérialistes de Pascal Charbonnat. La pagination des citations est de la première édition (Syllepse, 2007).

Sommaire

Astuce navigation : surligné titre - Ctrl F - flèche bas

  • Histoire et principe
  • La fondation
  • La défense
    • Avant la révolution russe
    • Après la révolution russe
    • Au vingt-et-unième siècle
  • La dénaturation
    • Les Caricatures 
    • Les Réformistes
      • Les orthodoxes
      • Les hétérodoxes
      • Les exégètes
  • Le renouveau dialectique en science
    • De l'application en science
    • Des retrouvailles à l'effet réversif de l'évolution
    • Autres scientifiques
  • Notes et références de la bibliographie

Histoire et principe

Charbonnat 2

promenade dialectique dans les sciences

Ollman livre

  • Charbonnat, P. (2007). Histoire des philosophies matérialistes (651p.). Syllepse. (ISBN 978-2849501245) [1]
  • Charbonnat, P. (2013). Histoire des philosophies matérialistes (2nd éd.). Kimé (706p.). (ISBN 978-2-84174-622-4) (nouvelle édition avec quelques modifications - note à la fin des chapitres, suppressions de l'index des noms, quelques précisions -, et suppléments de références dont Simon Gouz (†2014) sur J.B.S. Haldane et Patrick Tort sur Darwin/Marx)
  • Sanchez-Palencia, É. (2012). Promenade dialectique dans les sciences (476p.). Hermann.
  • Ollman, B. (2005). La dialectique mise en œuvre - Le processus d'abstraction dans la méthode de Marx (140p.). Syllepse. ((Version française - Cliquez ou "Enregistrer la cible du lien sous". Le texte original et complet est également sur le site de l'auteur)

=> Citations sur le matérialisme dialectique



La fondation

  • Marx, L'idéologie allemande, 1845
  • Marx, Thèse sur Feuerbach, 1845
  • Marx, Le Capital
  • Engels et Marx, L'antidhuring
  • Engels, Dialectique de la nature
  • Engels, Ludwig Feuerbach ou la fin de la philosophie classique allemande., 1886
  • Josef Dietzgen,
    • L'Essence du travail intellectuel humain (1865), traduit de l'allemand aux éditions Champ Libre (180p.), Paris, en 1973. Avec préface d'Anton Pannekoek (en ligne [archive])
    • L'essence du travail intellectuel. Écrits philosophiques annotés par Lénine., Présentation et traduction de J.P. Osier aux éditions François Maspero (249p.), en 1973. (en ligne sur les archives d'Anton Pannekoek [archive]) avec
      • Le socialisme scientifique,
      • La religion social-démocrate, Six sermons,
      • La morale de la social-démocratie, Deux sermons,
      • La philosophie social-démocrate, Sept conférences,
      • L’incompréhensible. Une pièce principale de la philososophie social-démocrate,
      • Les limites de la connaissance,
      • Nos professeurs à la limite de la connaissance,
      • Incursions d'un socialiste dans la région de la connaissance, 1887

La défense

« Ils ont en commun le soucis de maintenir l'intégrité du matérialisme dialectique, face aux tentatives de révisionnismes philosophiques qui apparaissent à la fin du 19e siècle. » [2]

Avant la révolution russe

  • Paul Lafargue[3], Le matérialisme économique de Karl Marx
  • Georgi Valentinovich Plekhanov[4]:
  • 1892/3 : Essai sur l'histoire du matérialisme (1896)
    • 1895 : Essai sur le développement de la conception moniste de l'histoire (1895)
    • 1898 : D'une prétendue crise du marxisme - réponse à Edouard Bernstein et Conrad Schmidt
    • 1901 : La conception matérialiste de l'histoire (1926)
    • 1908 : Le Matérialisme militant (1910) - réponse à Alexandre Bogdanov
    • 1910 : Les questions fondamentales du marxisme - sa "dernière étude générale du matérialisme dialectique" [5]
  • Antonio Labriola[6], Essais sur la conception matérialiste de l'histoire (regroupant 3 réponses)
    • En mémoire du Manifeste communiste (1885) - réponse à Benedetto Croce;
    • du Matérialisme historique (1896) - réponse à Georges Sorel
    • Discours sur le socialisme et la philosophie (1897) - en réponse à Giovanni Gentile
  • Lénine [7], Matérialisme et empiriocriticisme, (1908) - réponse à Vladimir Bazarov, Alexandre Malinovski (Bogdanov) et Anatoli Lounatcharski du courant néokantien russe influencé par Ernst Mach et Richard Avenarius

Après la révolution russe

  • György Lukács [8],
    • Histoire et conscience de classe (1923) - critiqué par des marxistes russes comme Grigori Zinoviev et Déborine bien que « Lukács ne fait qu'exprimer le point de vue de l'Idéologie allemande »[9]
    • Dialectique et spontanéité (1925) - idem
    • Existentialisme ou marxisme ? (1961) - réponse à Jean-Paul Sartre
    • L'Ontologie de l'Être social (posthume 1984) - « alors que la référence au mot « matérialisme » a disparu, le philosophe tente de montrer comment la dialectique marxiste embrasse la totalité des formes de l'être, et non pas seulement de l'être social.»[10]
  • Anton Pannekoek [11]
    • Anthropogenèse, traité de l'origine de l'homme (1953) - Un rapprochement de Marx et Darwin
    • Lénine philosophe : examen critique des fondements philosophiques du léninisme (1938) - réponse à Lénine. "Il semble que la critique de Pannekoek ait surtout pour but d'exprimer sur le plan philosophique la thèse du capitalisme d'État, au risque d'être en contradiction avec les mots même de Lénine. Ce dernier, en effet ne défend pas une vision physicaliste de la matière."[12]
  • Karl Korsch[13], Marxisme et philosophie (1923) - réponse au bolchevisme
  • Trotsky [14], Lettre ouverte au camarade Burnham[15] (7 janvier 1940) - réponse à James Burnham et Max Shachtman

Au vingt-et-unième siècle

  • Politzer, G.[16]
    • Principes fondamentaux de philosophie. éd. Delga (Notes de cours de 1935-1936 mais édités dans l'après guerre seulement)
    • Recueil de textes : Sur wikisource
  • Sève, L. & al (2005). Émergence, complexité et dialectique: sur les systèmes dynamiques non-linéaires. Éditions Odile Jacob.
  • Forter, J.-B. (2011). Marx écologiste (145p.). éd. Amsterdam.
  • Jalley, É.
    • (2014.a). La crise de la philosophie en France au 21ème siècle (t.1). L'Harmattan.
    • (2014.b). Louis Althusser et quelques autres - Note de cours 1958-1959 (t.2). L'Harmattan.
  • Janine Gespin-Michel (2015). Emancipation et pensée du complexe (123 p.). éd. du croquant (Enjeux et débat).
  • Guillaume Suing (2016). Evolution : La preuve par Marx - Dépasser la légende noire de Lyssenko. éd. Delga.
  • Georges Gastaud (2016). Lumières Communes - Traité de philosophie à la lumière du matérialisme dialectique. 4 tomes. éd. Delga.
    • tome 1 : Philosophie et matérialisme dialectique (508 pages grand format)
    • tome 2 : Une approche dia-matérialiste de la connaissance (305 pages grand format)
    • tome 3 : Sciences et matérialisme dialectique (510 pages grand format)
    • tome 4 : Pour une approche marxiste de l’homme (496 pages grand format)

La dénaturation

« L'état d'avancement de la dialectique du commencement et de l'origine est inégale sur l'ensemble du 20e siècle. du point de vue de l'homme social et historique, la question a stagné, voire régressé, en raison du stalinisme et du recul du mouvement ouvrier. Les termes du problème de l'origine et du commencement de l'homme social demeurent les même que ceux posés par Marx et Engels, pour ceux qui s'inscrivent dans une démarche matérialiste. Le matérialisme dialectique est confronté à la la question de survie.» [17]

Au 20e siècle, « l'appellation " matérialiste " y est utilisé et revendiqué comme jamais dans toute l'histoire de la philosophie. Mais, c'est pour en faire principalement une révision de ce qu'elle a été dans la clandestinité. Autrement dit, le succès du matérialisme au 20e siècle a conduit à l'adjonction d'une entité étrangère au sein même de l'immanentisme. Juste après l'avoir formulée, le matérialisme fait ainsi lui-même l'expérience de la négation. » [18]

Les Caricatures[19]

« La philosophie devint une expression dogmatique des mœurs politiques.» [20]

  • Staline, Le matérialisme dialectique et le matérialisme historique
  • Mao Tsé-Toung, De la pratique (1937), De la contradiction (1939)
  • Béla Fogarasi, Marxisme et Logique, 1946
  • ...

=> « une fois que les dogmatismes staliniens et maoïstes sont énoncés, une philosophie officielle peut voir le jour. »[21] Elle « n'apportent donc rien de neufs au caricatures de départ, si ce n'est des variations répétitives, plus ou moins élaborées. Après Staline, les philosophes inventent un nom pour désigner cet ensemble de principe suprêmes à l'origine de tout savoir, le " Diamat ". Une littérature orthodoxe se développe pour en faire le commentaire même après 1953, où malgré l'assouplissement les bornes de l'orthodoxie s'élargissent à peine » (...) « Plus l'époque du règne de Staline s'éloigne, plus il semble qu'une pensée libre peut à nouveau s'épanouir. Or, il n'en n'est rien. Les habitudes de servilités vis-à-vis des textes érigés en vérité absolue se conservent.» [22]

Les Réformistes[23]

Les orthodoxes

  • Antonio Gramsci[24] : « Sa philosophie n'est pas matérialiste, comme il l'affirme lui même. Pour lui, Marx n'aurait jamais appelé sa conception " matérialiste " et n'aurait fait que critiquer le matérialisme français sans rien en retenir. Marx aurait utilisé le terme de " dialectique rationnelle ", uniquement par opposition à la mystique hégélienne. Dans cette perspective, Gramsci propose une " philosophie de la praxis ", qui uniraient l'histoire, la politique et l'économie dans une seule théorie » [25]
  • Louis Althusser[26] : « En réalité, Althuser exprime ici un évolutionnisme déguisé, c'est à dire un refus de la pensée dialectique. »[27], du moins à partir des années 1960[28]
  • Autres[29] : Marcel Prenant, Georges Teissier, Francis Halbwachs, Golvano Della Volpe, Ludovico Geymonat, Roger Garaudy

=> « Au lieu de s'interroger sur l'histoire, ils ont cru à nouveau en la toute puissance de l'idée. Finalement, ils n'ont jamais pu se défaire de l'idéalisme qui les a toujours accompagné, même du temps de leur orthodoxie » [30]

Les hétérodoxes

=> « Dans l'ensemble, l'hétérodoxie marxiste s'est distinguée par une critiques presque unanime de la dialectique, à la fois telle que le stalinisme l'a déformée et telle qu'elle apparaît dans les textes d'Engels, voire de Marx. [...] Ces contestataires du stalinisme ont alors cru qu'il fallait critiquer, ou rénover, le matérialisme dialectique lui-même. Pour comprendre la cause de la dictature stalinienne, il faut d'abord se tourner vers ses racines sociale et historique, avant de discuter du caractère ontologiques de la dialectique ou du problème de l'objectivité. C'est dans cette perspective que Marx et Engels se sont servis des concepts philosophiques, en tant qu'abstractions destinées à ordonner l'étude patient et minutieuse des connaissances empiriques. En ce sens, l'hétérodoxie n'a pu, elle aussi, débarrasser sa critique de l'idéalisme.» [34]

Les exégètes

« Orthodoxes et hétérodoxe se réconcilient à la fin des années 1980, en même temps que le bureaucratie en URSS exprime son vœu de rejoindre l'ordre capitaliste. Le matérialisme de Marx (soigneusement distingué de celui d'Engels) devient l'objet d'un long et interminable commentaire. Il est interprété dans sa seule perspective historique et perd sa qualité de conception générale du monde. Il est donc purgé d'Engels. »[35]

« L'exégète s'oriente aussi vers l'idée d'un dépassement de la philosophie au moyen de la science historique mise au point par Marx »[36]

  • Lucien Sève, Science et dialectique de la nature, La dispute, 1998[37].
  • Denis Collin, La théorie de la connaissance chez Marx, 1996
  • François Chatelin, Logo et Praxis, 1962
  • Henri Lefebvre[38], Le Matérialisme dialectique (1940); Logique formelle, logique dialectique (1946)
  • Autres : Sidney Hook, Marcel Conche, Pierre Raymond

=> « Ainsi, les exégètes sont contraints d'explorer des voies toujours plus original pour tenter de réaliser ce dépassement. Ainsi, Henri Lefebvre (1901-1991), après avoir reformulé le matérialisme dialectique au sein de l'orthodoxie (note 24), s'engage successivement dans la " Métaphilosophie " et le " différentialisme ", après 1968. Ses tentatives s'appuient toutes sur les concepts et les textes de Marx, et cherchent à en dégager une nouvelle pensée, susceptible de transformer le réel. Mais, elles échouent à sortir du cadre réflexif et à exister en dehors des cercles philosophiques. C'est que le projet d'utiliser Marx comme "boîte à outils" (Vincent & Vakaloulis, 1997:t2. 2, 8) selon les mots de Jean-Marie Vincent, ne peut déboucher que sur une glose impuissante. » [39]


Le renouveau dialectique en science

Depuis le XIX le matérialisme est mieux représenté par les scientifiques[40]. Quelques scientifiques seulement reconnaissent la dialectique dans leurs objets d'étude[41].

De l'application en science

  • Lev Vygotski
    • Vygotski, L. (2013). La signification historique de la crise en psychologie. La Dispute (http://atheles.org/ladispute). (texte original paru en 1926-1927)
    • Vygotski, L. (2013) - avec un petit commentaire de Jean Piaget de 1979. Pensée & langage (546p.). La Dispute (http://atheles.org/ladispute). (texte original paru en 1934)
    • Vergnaud, G. (2013). Lev Vygotsky - Pédagogue et penseur de notre temps (95p.). Hachette (éducation).
  • J.B.S. Haldane[42]
    • La philosophie marxiste et les sciences, 1946[43]
  • Paul Langevin[44][45]
    • Propos d'un physicien engagé : Pour mettre la science au service de tous, Vuibert, 2007
    • La Pensée et l'Action, Editions sociale, 19..
    • Paul Langevin - Ecrits Philosophiques et Pédagogique (préface d'Henri Wallon). G, 1947.
    • Recueil d'articles : https://fr.wikisource.org/wiki/Paul_Langevin
  • Henri Wallon
    • Wallon, H (2012). L'évolution psychologique de l'enfant (éd. 12). Armand Colin (texte d'origine datant de 1941).
    • Wallon, H (1982).La vie mentale. Editions sociales. (texye d'origine datant de 1938)
    • E. Jalley & L. Maury (1990). Henri Wallon : écrits de 1926 à 1961 - Psychologie et dialectique (pp.120-127). Paris : Messidor.
    • Oeuvres complètes en 6 volumes sous la direction d'Emile Jalley (à paraître)
    • Recueil d'articles : https://fr.wikisource.org/wiki/Auteur:Henri_Wallon_%281879-1962%29
  • Eftichios Bitsakis[46],
    • Physique contemporaine et matérialisme dialectique, Editions Sociales, 1973 et ses mises à jour :
      • Physique et matérialisme, éd. Sociales, 481p, 1983 (édition mise à jour et rallongée)
      • Le nouveau réalisme scientifique : Recherches philosophiques en microphysique, éd. L'Harmattan, 269p., 2000 (nouveau livre)
    • La nature dans la pensée dialectique, L'Harmattan, 2001.

Des retrouvailles à l'effet réversif de l'évolution

  • Charles Darwin, La Filiation de l'homme et la sélection liée au sexe, 1871
  • Anton Pannekoek, Darwinisme et Marxisme (1909) avec commentaires, notes et extraits intercalés de Patrick Tort, aux éditions arkhé, 2012
  • Patrick Tort, L'effet Darwin : Sélection naturelle et naissance de la civilisation, Seuil, 2008

Autres scientifiques

De nombreux scientifiques mettent en lumière de manière inconsciente la dialectique dans leurs objets d'étude et leur méthodologie. Le plus connu est Charles Darwin. Mais, voici ci-dessous une liste non exhaustive de scientifiques à la fois dialecticien et matérialiste :

  • Sigmund Freud en psychanalyse [60]
  • John Stuart Mill en logique [61]
  • Alfred Wegener en géologie
  • Jean Piaget en psychologie après les années 50 [62]
  • Yvez Richez en management et éducation par sa dialectique chinoise.[63].

Notes et références de la bibliographie

  1. Jean-Guillaume Lanuque et Florent Schoumacher. un petit aperçu de l'Histoire des philosophies matérialistes de Pascal charbonnat, site de la revue universitaire Dissidences
  2. Pascal Charbonat, 2007, p 482
  3. Noëlline Castagnez-Ruggiu Repères, numéro 223 : Histoire des idées socialistes, La Découverte, 1997
  4. Pascal Charbonnat, 2007, p484-492
  5. Pascal Charbonnat, 2007, p 486
  6. Pascal Charbonnat, 2007, p482-485
  7. Pascal Charbonnat, 2007, p548-558
  8. Pascal Charbonnat, 2007, p561-563
  9. Pascal Charbonnat, 2007, p562
  10. Pascal Charbonnat, 2007, p563
  11. Pascal Charbonnat, 2007, p563-565
  12. Pascal Charbonnat, 2007, p564
  13. Pascal Charbonnat, 2007, p563
  14. Pascal Charbonnat, 2007, p565-566
  15. Léon Trotsky, Lettre ouverte au camarade Burnham, Archive Internet des Marxistes
  16. Même si il est critiqué par l'idéaliste Costanzo Preve in l'Histoire critique du marxisme, éd. Armand Colin, 2011, Politzer est un proche collègue d'Henri Wallon. Wallon rentre d'ailleurs au PCF après l'exécution de son ami. Sinon, bien qu'écrit dans les années 30, la première édition des Principes fondamentaux de Philosophie date de l'après guerre (1946). Ce sont des notes de cours regroupé par d'anciens étudiants. Mais, c'est principalement au XXI qu'il est mis en lumière même si il y eut des tentatives dans les années 60 et 80. Or, parmi ces tentatives d'éditions, nombreuses ont été modifiés selon les points de vue manichéens de la guerre froide. L'édition française respectueuse des cours de Politzer est l'édition Delga.
  17. Pascal Charbonnat, 2007, p546
  18. Pascal Charbonnat, 2007, p547
  19. Pascal Charbonnat, 2007, p515-522
  20. Charbonnat, 2007, p520
  21. Pascal Charbonnat, 2007, p520
  22. Pascal Charbonnat, 2007, p522
  23. Pascal Charbonnat, 2007, p522-536
  24. Pascal Charbonnat, 2007, p523-524
  25. Charbonnat, 2007, p527
  26. Pascal Charbonnat, 2007, p525-529
  27. Pascal charbonnat, 2007, p528
  28. Émile Jalley, 2014.b)
  29. Pascal Charbonnat, 2007, p525
  30. Charbonnat, 2007, p529
  31. Pascal Charbonnat, 2007, p531
  32. Charbonnat, 2007, p531
  33. Pascal Charbonnat, 2007, p531-532
  34. Pascal Charbonnat, 2007, p532-533
  35. Pascal Charbonnat, 2007, p 533
  36. Pascal Charbonnat, 2007, p 534
  37. Cependant il y a une évolution depuis Clot, Y (2002). Avec Vygotski. La dispute (2nd éd.)
  38. Pascal Charbonnat, 2007, p 535
  39. Pascal Charbonnat, 2007, p535
  40. C) Une définition rassemblant tous les matérialismes in Qu’est-ce que le matérialisme ?, site de l'IRELP
  41. «Tout au long de ces assauts contre l’intégrité du marxisme, aucun élément de la pensée de Marx n’a reçu de traitement plus pitoyable que la dialectique, que ce soit sous forme de critique directe, de distorsion grossière, ou de négligence absolue» (Bertell Ollman), La dialectique mise en œuvre, Syllepse, 2003, p.1 « Pourtant, le mépris des chercheurs occidentaux n'est pas rationnellement justifiable. Les phénomènes étudiés hurlent littéralement qu'ils ont lieu non pas en vertu de préceptes politiques, mais selon des lois objectives que l'on qualifiait naguère de dialectiques. On y trouve la lutte des contraires, la division de l'uni et la polarisation des parties, la transformation de phénomène en leur opposé et leur retour, à un nouveau niveau, à leur état (" négation de la négation "), le passage de changements quantitatifs en qualitatifs, etc. Mais les chercheurs, craignant qu'on ne leur reproche de la vénération pour la dialectique font tout ce qu'ils peuvent pour ne pas la remarquer dans leurs objets d'étude. À la place, ils pondent des platitudes saturées de classifications et de définitions " bureaucratiques ". La méthode de pensée dialectique ne se réduit pas aux "lois de la dialectique" connues. Elle inclut un certain nombre de procédés d'expérimentation mentale que Hegel et Marx appelaient la méthode d'ascension de l'abstrait vers le concret. (...) Je suis persuadé que cette méthode pourrait-être très utile à la description de l'occidentisme, mais, à ce jour, Le Capital de Marx reste l'exemple unique de son application. » (Alexandre Zinoviev, l'occidentisme,..., éd. Plon, 1996, p208)
  42. JBS Haldane, Simon Gouz, Biologie, philosophie et marxisme. Textes choisis d’un biologiste atypique, Éditions Matériologiques, 2012
  43. Simon Gouz, Préface de Jean Gayon, J.B.S. Haldane, la science et le marxisme - La vision du monde d’un biologiste, Éditions Matériologiques, 2012
  44. Eftýchios Bitsákis, La nature dans la pensée dialectique, L'Harmattan, 2001, p289-338
  45. Eftýchios Bitsákis, [Paul Langevin : du réalisme scientifique au matérialisme], Épistémologiques, Volume 2, Numéro 1-2, janvier-juin 2002, p. 127-155
  46. Pascal Charbonnat p.514, 594
  47. Georges Gastaud, Sur la dialectique de la nature « En pratique, Gould se trouve le plus souvent sur des positions matérialistes et dialectiques. Il se méfie pourtant de l’expression « matérialisme dialectique », lourdement marquée à ses yeux par la triste affaire Lyssenko (cf article sur ce sujet dans le présent numéro d’EtincelleS). A l’évidence, cela n’est pas lié à des objections scientifiques mais à l’effet détestable qu’a produit sur la communauté des biologistes la déchéance dogmatique du marxisme à l’époque de la théorie des « deux sciences » (cf article sur l’affaire Lyssenko). Par conséquent, ce qu’incrimine Gould sous le nom de « matérialisme dialectique », c’est une déviation historiquement datée du marxisme et non un « vice » de cette théorie que Gould met en pratique avec brio et inventivité ! Son matérialisme pratique s’affiche cependant sur deux plans:... », revue Etincelles, 2005, p.40
  48. John Bellamy Foster, 2011, p27
  49. Claudine Cohen, Une passion nécessaire : l'histoire des sciences, La Recherche.fr
  50. « Sève insiste alors sur la réactualisation récente, non véritablement dans l’ensemble, de thèses dialectiques sur les phénomènes naturels, mais plutôt du thème dialectique, dans les travaux d’H. Atlan à l’occasion de son étude des phénomènes biologiques d’auto-organisation, de J.-M. Lévy-Leblond en physique contemporaine, ou chez des scientifiques américains comme S. J. Gould, ou Richard Levins et Richard Lewontin en biologie. Indépendamment ont repris les études sur la culture dialectique plus classique, sur la philosophie hégélienne de la nature[7], et les travaux scientifiques de Marx et d’Engels. » (Emmanuel Barrot).
  51. Le pouce du Panda : « Eldredge et moi faisons référence à ce mécanisme sous le nom de système des équilibres ponctués. (...) Si le gradualisme est plus un produit de la pensée occidentale qu’un phénomène de nature, il nous faut alors étudier d’autres philosophies du changement pour élargir le champ de nos préjugés. Les fameuses lois de la dialectique reformulées par Engels à partir de la philosophie de Hegel, font explicitement référence à cette notion de ponctuation. Elles parlent par exemple de ’’la transformation de la quantité en qualité’’. La formule laisse entendre que le changement se produit par grands sauts suivant une lente accumulation de tensions auquel un système résiste jusqu’au moment où il atteint le point de rupture. »
  52. Un hérisson dans la tempête, p174 : « La pensée dialectique devrait être prise plus au sérieux par les occidentaux, et non être écartée sous prétexte que certaines nations de l'autre partie du monde en ont adopté une version figée pour asseoir leur dogme. Les questions qu'elle soulève sont, sous une autre forme, les questions de l'opposition entre réductionnisme et holisme qui sont à présent si brûlante dans tous les domaines de la biologie (où les explications réductionnistes ont atteint leurs limites et où, pour progresser, il faudrait de nouvelles approches pour traiter les données existantes, au lieu d'accumuler encore d'avantage de données). Lorsqu'elle se présente comme les lignes directrices d'une philosophie du changement, et non comme des préceptes dogmatiques que l'on décrète vrais, les trois lois classiques de la dialectique illustrent une vision holistique dans laquelle le changement est une interaction entre les composantes de systèmes complets, et où les composantes elles-mêmes n'existent pas a priori, mais sont à la fois les produits du système et des données que l'on fait entrer dans le système. Ainsi, la loi des " contraires qui s'interpénètrent " témoigne de l'interdépendance absolue des composantes; la  " transformation de la quantité en qualité " défend une vision systématique du changement, qui traduit les entrées de données incrémentielles en changement d'état; et " la négation de la négation " décrit la direction donnée à l'histoire, car des systèmes complexes ne peuvent retourner exactement à leurs états antérieurs. »
  53. Gould in Stephen Jay Goud La structure de la théorie de l’évolution : « Les modèles ponctualistes se sont révélés utiles, et ont même fourni des idées nouvelles ayant permis de se dégager d’impasses théoriques, dans certains domaines situés hors de la biologie. Il s’agit, par exemple, des études sur l’histoire de l’outillage de l’homme préhistorique (...) d’études sur la théorie de l’apprentissage (...) ou bien d’études sur la dynamique des organisations sociales humaines ou sur les modalités de l’histoire humaine ou encore sur l’évolution des technologies, ainsi l’histoire du livre (...). Nous avons écrit : « L’inclinaison générale au gradualisme, dont tant d’entre nous font preuve, traduit une position métaphysique, liée à l’histoire moderne des sociétés occidentales : elle ne dérive pas de l’observation empirique précise, liée à l’étude objective du monde naturel. (...) Nous étions également obligés de nous demander quel était le contexte culturel de nos vues ponctualistes. Nous avons donc commencé par écrire que « d’autres conceptions du changement sont bien connues en philosophie. » Et nous avons alors discuté de la plus évidente d’entre elles : la dialectique hégélienne et sa redéfinition par Marx et Engels, en tant que théorie du changement social révolutionnaire dans l’histoire humaine. »
  54. Pascal Charbonnat, 594, 595
  55. Stephen Jay Gould, un hérisson dans la tempête, p165-175
  56. John Bellamy Foster, 2011, p27
  57. Nous ne sommes pas programmés, p28-29 : « Les explications dialectiques cherchent à rendre compte de l'univers matériel d'une façon cohérente, unitaire, mais non réductionniste. Pour la dialectique, l'univers est unitaire, mais en changement constant; les phénomènes observables à tout instant font partie de processus, processus qui ont une histoire et un futur, dont les voies ne sont pas uniquement déterminés par leurs unités constitutives. Les "touts" sont composés d'unités dont on peut décrire les propriétés, mais l'interaction de ces unités, lors de la constitution des "touts", engendre des complexités qui font que les produits obtenus sont qualitativement différents des parties constitutives »
  58. La triple hélice, Seuil, 2003, 147 : « De même qu'il existe une dialectique entre l'organisme et son environnement, l'un façonnant l'autre, il existe une dialectique entre la méthode et la problématique de la science. »
  59. Site officiel
  60. Émile Jalley (1981). Wallon lecteur de Freud et Piaget.
  61. « [...] la méthode dialectique n'est rien d'autre qu'une pensée scientifique dans des conditions où, pour paraphraser Marx, les méthodes d'investigation expérimentale et empirique doivent laisser la place à la force de l'abstraction, à des postulats théoriques et à des déductions appliquées à une interconnexion changeante et complexe de relation et de processus. John Stuart Mill avait déjà tenté de décrire une telle méthode, mais Dieu sait pourquoi on ne l'a jamais rapprochée à la dialectique. En Russie, Tchernychevski, qui avait traduit Mill en russe, l'avait également évoquée.» (Alexandre Zinoviev (1991). Les confessions d'un homme en trop (p. 324). Folio).
  62. Avant les années 50, sa conception est influencée par Herbert Spencer et la pensée évolutionniste. Il a d'ailleurs reçu des critiques scientifiques de Lev Vygotski et de Henri Wallon. Cependant après les années 50, il s'intéresse au matérialisme dialectique. Pourtant, nous sommes en pleine affaire Lyssenko en occident qui conduit bon nombre de scientifiques à rejeter la dialectique jusqu'à aujourd'hui. Jean Piaget se concilie ainsi jusqu'à sa mort avec les conceptions de Lev Vygotski et de Henri Wallon.